Si tu lis cet article, c’est parce que tu as déjà entendu parler du kitesurf au Venezuela et de ses spots paradisiaques, peut être même des dangers de visiter ce pays.

C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire un article avec toutes les informations importantes à garder à l’esprit lors de l’organisation d’un voyage de kitesurf au Venezuela.

Mais je dois te dire quelque chose avant de commencer: au Venezuela tout change rapidement et il n’est pas certain que ce que tu sais aujourd’hui sera pareil demain. Je te conseille de vérifier toutes mes lignes directrices avant de planifier ton voyage.

Je suis parti faire un kite trip au Venezuela entre janvier et mars 2016.

Tu trouvera dans l’article ci-dessous une liste qui contient l’essentiel dont tu as vraiment besoin.

Mais si tu cherches d’autres spots à visiter dans le monde, clique ici, tu verras un certain nombre des meilleurs pays pour aller faire du kitesurf et un guide détaillé pour chacun.

Tu veux savoir pourquoi tu dois lire mon article et me faire confiance. Lis quelque chose de plus sur moi et pourquoi je l’ai écrit.

INFOS GÉNÉRALES

VENT

Les vents soufflent presque toute l’année. La meilleure période est entre octobre et juin (j’y suis allé de janvier à mars et j’ai eu du vent chaque jour excepté trois journées).

Normalement, le vent commence le matin et devient plus fort l’après-midi.

La direction du vent est presque la même toute l’année, ENE ESE.

TEMPERATURE

La température de l’eau est parfaite pour faire du kitesurf en maillot de bain. Seul un lycra est conseillé pour protéger la peau des rayons du soleil, il est important de prévoir une crème avec un indice de protection solaire.

La température moyenne est comprise entre 20°30°.

La température de l’eau est comprise entre 26°29°.

TAILLE DE L’AILE

Au Venezuela, le vent souffle plus fort que dans la partie nord de la mer des Caraïbes. Si tu dois choisir, je te conseille de prendre des ailes plus petites. Une bonne combinaison pourrait être de 7 m et 9 m (pour une personne de 70 kg). Dans certains cas, comme Coche ou Los Roques, une aile plus grande le matin pourrait être utile.

Le vent souffle souvent entre 25 et 30 nœuds.

Le vent le plus fort est sur l’île de Margarita. À Los Roques, le vent est un peu plus aléatoire et il vaut mieux vérifier les prévisions avant d’y aller.

PLUIE

Juin – Octobre est la saison des pluies.

Il ne pleut pas beaucoup dans les endroits les plus courants ou pratiquer le kitesurf, mais si c’est le cas, cela peut être une forte pluie.

Pendant deux mois, j’ai eu juste un ou deux jours de pluie.

POUR et CONTRE

  • Un vent fiable

  • Spots sauvages et semi-privés

  • Conditions parfaites pour le freestyle

  • Des merveilleux endroits

  • Pas cher

  • Kitesurf en maillot de bain

  • Peu d’activités si il n’y a pas de vent

  • Pas grand-chose à faire la nuit

  • Organisations difficiles (retrait d’argent, horaires des installations, etc.)

  • Dangereux (pas dans les zones de kitesurf)

  • Beaucoup d’argent à porter sur soi

LES SPOTS QUE J’AI VISITÉ

Si tu es intéressé par Los Roques, tu peux lire mon guide spécifique en CLIQUANT ICI.

ISLA DE COCHE

Simone-kitesurf-Venezuela-isla-de-coche

Niveau

  • Débutant

  • Intermédiaire

  • Avancé

Plan d’eau

  • Flat

Vent

  • Off – Side off

Freestyle 100%
Freeride 100%
Wave 15%
Big Air 80%

Le spot de kitesurf de l’île Coche est un paradis pour le freestyle. La mer est plate comme un lagon c’est parfait pour cette discipline. Ici, tu peux également profiter d’un simple freeride, en fait, il est possible de venir ici en downwind de l’île de Margarita ou de naviguer autour de l’île.

L’après-midi, le vent devient plus fort, ce qui est bien pour essayer du big air et de vieux tricks appris en école de kitesurf.

Cet endroit n’est pas pour les amateurs de vagues. Il est possible de trouver des vagues pendant que tu navigues autour de l’île, mais il vaut mieux que tu obtiennes plus d’informations de l’école de kite sur place.

Le vent offshore rend l’eau du spot super plate, malheureusement, ce n’est pas conseillé pour les débutants parce que cela peut être dangereux. D’un autre côté, tu peux trouver une bonne école de kite sur place ainsi qu’un bateau pour prendre soin de ta sécurité.

Facilités : il y a une école de kite sur le spot principal, Coche Kite Sports center. Tu pourras stocker ton équipement de kite dans leurs casiers, gonfler ton aile avec un compresseur et utiliser un réseau wifi Internet pour 5 € par jour. Ils offrent aussi des boissons.

Dangers : le vent souffle toujours en mer. Normalement, il existe un bateau qui vérifie la zone pour assurer la sécurité des riders. Chaque sauvetage te coûte 2 €. Ce service est fourni de 10 heures à 17 h 30, mais il peut arriver que le bateau prenne une pause pendant le déjeuner.

Avertissements : Coche est une île magnifique et sauvage qui semble être oubliée par le gouvernement vénézuélien. En effet, beaucoup de bateaux n’atteignent pas Coche pour livrer les marchandises et tu peux rester pendant quelques jours sans marchandises essentielles comme de l’eau.

L’île Coche et son spot flat ont été ma maison pendant presque deux mois.. J’ai hâte de revenir.

ISLA MARGARITA

Simone-kitesurf-venezuela-isla-margarita-playa-el-Yaque

Niveau

  • Débutant

  • Intermédiaire

  • Avancé

Plan d’eau

  • Clapot

Vent

  • On – Side on

  • Off – Side off

Freestyle 30%
Freeride 75%
Wave 15%
Big Air 80%

Playa el Yaque est un célèbre endroit international. Pendant la saison du vent, le vent souffle beaucoup chaque jour. L’après-midi, le vent peut facilement dépasser les 30 nœuds. L’océan est dur et houleux, le vent est assez rafaleux ce qui n’est pas l’idéal pour pratiquer le freestyle. Si tu veux faire du freestyle, il y a un lagon pas loin d’El Yaque.

Le meilleur moyen de profiter d’El Yaque est de pratiquer le freeride ou le big air en raison du vent fort ou il y a la possibilité de faire du downwind vers El Coche et revenir.

Il n’y a pas beaucoup de vagues à El Yaque, mais tu peux rider sur quelques une dans le nord de l’île. A vérifier  avec les locaux.

A El Yaque, le vent peut souffler, soit au large (off shore) soit sur le côté du rivage (side shore) en raison de la forme de la plage. Quand il souffle vers le large, la plage devient dangereuse pour les débutants. En outre, tu n’as pas de système de sécurité sur les lieux.

La mer est toujours houleuse et le vent est vraiment rafaleux, ce qui n’est pas le mieux pour les gens qui ont besoin de progresser ou de commencer.

Tu as une zone de décollage sur la plage. Je te conseille de faire attention aux touristes parce qu’ils viennent prendre des photos ou juste regarder les ailes de trop prêt, et ils ne comprennent pas à quel point c’est dangereux. En outre, je ne te conseille pas de t’approcher de la falaise, car le décollage est encore plus risqué.

Facilités : Playa El Yaque est la zone touristique de Margarita et tu as le choix soit de dormir, soit de manger. Tu as des gens qui enseignent le kitesurf ou des écoles européennes de kite. La plus grande école est Jack Sparrow Kitesurf School qui offre le stockage de matériel de kite.

Dangers : la zone de kite va de la jetée jusqu’à la falaise. Tu as une zone de kite mais pour décoller ton aile et la déposer fais attention aux touristes. Quand le vent souffle au large sois très prudent.

Avertissements : Rien de spécial.

Playa el Yaque est un endroit célèbre international. Personnellement, je n’aimais pas ça à cause de la mer trop houleuse et du vent rafaleux.

AUTRES SPOTS

De Playa El Yaque à l’île de Coche, on navigue en toute liberté. De nombreux riders expérimentés qui dorment à Playa El Yaque se rendent en downwind le matin à Coche et reviennent avec la « lancia ». Pour les moins expérimentés, il est possible de trouver des pêcheurs qui se proposent de vous accompagner, en apportant du matériel supplémentaire ou des objets de valeur dans le bateau (ex. portefeuille et appareil photo).

Les plus audacieux tentent également de contourner l’île de Coche pour découvrir de nouveaux spots.

Ce sont les spots de vagues de l’île pour les amateurs de wave riding. Vérifie sur place afin de trouver les meilleures conditions.

C’est le spot flat par excellence de l’Isla Margarita, accessible uniquement par bateau. Possibilité de retourner à Playa El Yaque en downwind.

Un lagon à environ 15 minutes sous le vent de Playa El Yaque. La mer est beaucoup plus calme et le vent plus régulier. Fais attention car le niveau de la mer est bas et l’endroit est plein d’algues. Pour atterrir ton aile il faut aller à El Yaque motion ou bien remonter au vent jusqu’à El Yaque.

Un autre spot extrêmement beau se trouve sur l’île de Cubagua, située au sud de l’île Margarita et à l’ouest de l’île de Coche. Le mieux est de contacter la population locale pour organiser un bateau avec plus de monde. Fais attention au retour, car la mer peut être très agitée. Les pêcheurs le savent et ils seront les meilleurs conseillers.

Adicora est l’un des spots que tous les riders locaux m’ont recommandé. ils me l’ont décrit comme un paradis du kitesurf, mais malheureusement je n’ai pas pu y aller. Mais ne t’attends pas à un endroit paradisiaque, car Adicora n’a pas d’eau cristalline ni de plages blanches. L’un des principaux inconvénients est qu’il est situé dans la partie continentale du pays et n’est pas facilement accessible, d’autant plus que tu devras traverser la côte nord du pays avec tout ton matériel…

COMMENT S’Y RENDRE

Si tu veux aller au Venezuela, tu dois passer par Caracas. Il y a quelques années on pouvait aller directement dans les îles, mais maintenant ce n’est plus possible. De nombreuses compagnies aériennes n’offrent plus ce service en raison de l’instabilité politique.

  • La plus facile d’accès est Isla Margarita, juste à 45 minutes de vol de la capitale. Les compagnies aériennes qui fournissent ce service peuvent changer quotidiennement, il vaut mieux demander avant de partir. Si tu achètes ton billet au Venezuela, cela ne coûtera que 5$, mais si tu l’achètes en Europe ou sur internet, tu pourras payer jusqu’à 150 euros. Comment peux tu l’acheter à l’aéroport ? Il faut aimer l’aventure parce que tu vas devoir fuir la compagnie aérienne et demander gentiment à certains locaux de payer ton billet par carte vénézuélienne et tu lui rendras l’argent en espèces. C’est parce que tu ne peux payer le billet que par carte de crédit et si tu payes avec une carte étrangère, le prix c’est de la folie. Une fois à Porlamar, tu pourras prendre un taxi pour aller à Playa El Yaque à quelques kilomètres.
  • Si tu veux aller à Coche, tu dois passer par Margarita. Il y a un hôtel qui fournit ce service de Playa El Yaque. Mais tu dois être prudent parce que l’hôtel donne la priorité à ses clients, donc s’il n’y a plus de place disponible, tu n’es pas sûr d’aller à Coche. Il m’est arrivé parfois d’être coincé à Isla Margarita et j’ai payé un pêcheur pour retourner à Coche, mais ce n’était pas facile. Le bateau normal te coûtera entre 1 et 2$, cela dépend du jour, tandis que les pêcheurs t’emmèneront pour 40 à 50$.

TRANSPORTS

Le Venezuela est extrêmement bon marché, donc c’est souvent une bonne idée de prendre un taxi pour faire le tour. C’est vrai surtout pour Isla Margarita quand tu vas à Porlamar City.

Pour se rendre dans les îles, il faut prendre la lancia, typique bateau vénézuélien. Le prix des billets est peu cher, environ 1 ou 2$ mais le prix peut changer quotidiennement en raison de l’inflation à long terme du pays.

LOGEMENTS

Normalement, tu as un bon choix où dormir à moins d’y aller pendant des vacances spéciales. D’autre part, il n’est pas toujours facile de trouver une bonne variété de nourriture en raison de la crise du pays. La plupart des produits de base sont manquants et dans une île plus petite, comme Coche, ils ne peuvent pas être livrés. Il faut s’habituer à ne pas avoir de choix de nourriture.

  • Dans Isla Margarita, je te conseille d’aller au Shark, soit dormir, soit manger. Il est bien situé et offre des prix compétitifs. Sinon, tu peux aller dormir à Posada Iguana, ce qui est un peu plus loin, mais c’est un endroit vraiment paisible pour un faible budget.
  • A Isla de Coche, je te conseille d’aller dormir à l’hôtel Brisas del Mar. Grandes chambres, piscine et un petit restaurant de style familial. Mais si tu veux payer plus de 10 fois le prix pour aller dans l’un des deux hôtels tout compris, comme Coche paradise et SUNSOL Punta Blanca, vas-y.  Garde à l’esprit que même si tu payes 100 $ par nuit, tu peux rester sans eau ni électricité en raison des problèmes de l’île… Tu as les mêmes options pour manger, soit tu séjournes à Brisas del Mar (tu as toujours les deux mêmes plats frais) ou aller au buffet de Coche paradise.  Parfois, tu peux même aller au village de San Pedro de Coche et essayer de trouver un restaurant là-bas.
Simone-kitesurf-venezuela-alloggio-isa-de-coche

AUTRES INFOS UTILES

  • Coût de la vie

    C’est une si bonne question.  Pourquoi?  Parce qu’il n’y a pas de prix, cela peut changer d’un jour à l’autre ou d’une heure à l’autre en raison de l’inflation économique. Tu ne penses pas que c’est possible ?!  Je n’y croyais pas non plus.  Mais une fois là-bas, j’ai été choqué.  En deux mois, j’ai payé 4 prix différents pour le même bateau, j’ai bu de la bière dans un bar et le lendemain ils m’ont demandé le double du prix, je suis allé faire un massage et 2 semaines plus tard, j’ai dû payer 3 fois plus cher. C’est parce que le dollar fluctue constamment sur le marché noir, et les commerçants adaptent leur prix à lui. Mais TOI, comme MOI, ne pouvons pas trouver le meilleur taux de change alors nous perdons toujours un peu.

    Ici, je t’énumère quelques prix sur le coût de la vie au Venezuela entre janvier et mars 2016:

    Tu peux dormir pour 5$ par nuit et trouver un petit appartement pour 60$ – 100$ par mois.  Une bière coûte environ 0,40$. Tu peux manger avec 2$. Un taxi te coûte entre 0,30 et 3$ selon la distance. Le vol domestique coûte environ 5$. Comme tu peux le voir, je parle d’un prix très bon marché. Si tu as une vie normale, tu peux passer environ 10$ par jour, 20$ à 30$ si tu veux t’amuser, à moins d’aller à l’hôtel touristique et de payer plus de 50$ par nuit.

     

  • As tu assez d’espèces ?

    Au Venezuela, on ne peut pas payer avec une carte de crédit étrangère ou retirer de l’argent d’un distributeur parce que tu vas perdre beaucoup d’argent, en raison du marché noir et de l’inflation économique. Si tu utilises ta carte de crédit, tu acceptes le taux de change «réel» plutôt que celui qui est établi sur le marché noir. Mais tout le monde fait le prix lié au marché noir pour que tu puisses facilement comprendre que cela n’en vaut pas la peine ! Je te conseille de prendre assez d’espèces pour toutes tes vacances !

    Combien de dollars tu dois prendre ? Cette réponse dépend de ce que tu veux faire. Considère que si tu as un budget faible, tu peux dépenser environ 10 à 20$ par jour, mais si tu veux aller dans un hôtel 5 étoiles, tu peux dépenser plus de 45$ par nuit.

  • En euros ou en dollar ?

    Il est plus avantageux de prendre des dollars parce que tu peux obtenir un meilleur taux de change. Mais tout le monde acceptera l’euro et tu ne perdras pas autant d’argent, vu que le pays est peu coûteux.

    Billets petits ou grands ?

    Normalement, ils vont donner un meilleur taux de change pour les petits billets, mais l’inverse peut arriver. En deux mois, ça m’est arrivé une fois, mais ce n’est pas grave. N’oublie pas que le Venezuela est parfois imprévisible.

  • La monnaie du marché noir

    Au Venezuela, il n’existe pas de taux de change stable entre le Venezuela Bolívar et une autre monnaie. Tu as deux taux, le premier est « réel » et le deuxième est le taux que tu trouves sur le marché noir. Pour te donner une idée, j’arrive au Venezuela en janvier 2016 et le taux de change «réel» était de 1$ par 200 B alors que sur le marché noir, tu pourrais obtenir 750 Bs. À la fin du mois de mars, le taux de change «réel» est plus ou moins stable, par contre, au marché noir, tu pourrais obtenir plus de 1 000 Bs par 1$. C’est fou à quel point la fluctuation est énorme et rapide.

    Où changer ton argent ? Il faut trouver quelqu’un à qui tu peux faire confiance, certains locaux ou certains Européens qui ont déjà changé de l’argent, il vaut mieux avoir un taux de change le plus bas, mais être en sécurité au Venezuela parce que le pays est extrêmement peu coûteux.

    Garde un œil sur le site web DollarToday.com (si le site web marche encore) pour comprendre comment la monnaie fluctue sur le marché. Aux prix que tu vois sur le site, tu dois enlever 10 ou 100 points pour voir le meilleur marché que tu peux obtenir.

    Ne change pas beaucoup d’argent à l’aéroport parce que tu vas avoir le plus mauvais taux possible. Si tu dois le faire, je te conseille d’aller dans un magasin fiable et de demander au propriétaire s’il peut te changer quelques dollars.

  • Connexion Internet

    Le Wifi n’est pas toujours très bon. La meilleure façon d’avoir un appel illimité et Internet est de faire une carte SIM locale. Digiget est une des meilleure compagnie. J’ai payé 730BS (moins de 1 €) et j’ai reçu 1 500 minutes d’appels, 1 000 messages et 1GB d’Internet. Je pouvais recharger jusqu’à 10GB par mois directement avec mon téléphone. Chaque supplément de GB m’a coûté 250BS (0,25 euros). Tu peux même avoir des appels à l’international pour 5BS par minute.

    Il y a juste un problème à surmonter : il faut un local qui t’accompagne ou qui l’achète pour toi (au centre commercial Prolamar), sinon tu n’as pas beaucoup de chances d’obtenir la carte.

  • Tu parles espagnol ?

    Il n’y a pas beaucoup de gens qui parlent anglais, donc il est vraiment important de connaître des espagnols.

  • Les essentiels à prendre avec toi

    Le Venezuela traverse une période difficile. Dans le pays, il est difficile d’obtenir ce qui est normal, comme les produits hygiènes. Le shampoing, les produits féminins, le déodorant et le dentifrice ne sont que quelques exemples. Je te recommande de prendre tout ce dont tu as besoin pour tes vacances.

  • Les compagnies aériennes et les bagages de kite

    Tu dois passer par Caracas si tu veux faire un kite trip au Venezuela. Le vol n’est pas le moins cher, mais tu peux trouver de bonnes offres. J’ai payé moins de 700 euros de Paris à Caracas par Air France. Air France t’autorise à apporter ton équipement de kite si il respecte la limite de taille et de poids. Donc si tu es capable de faire un seul bagage qui est inférieur à 23 kg, tu ne payeras rien de plus. Sinon, il faut payer un sac de plus qui coûte 80 € par bagage si tu payes en ligne et 100 € par bagage si tu payes à l’aéroport.

  • Vol domestique

    Je n’ai jamais vu de billet d’avion si peu cher de ma vie, ça coûte moins cher qu’une balade de bus européen. Le prix moyen est compris entre 5 et 10$. Étant donné qu’il est difficile d’acheter le billet, les compagnies aériennes essaient toujours de te laisser payer beaucoup plus que le coût réel. Mais si tu vas à l’aéroport, tu vas payer directement le vrai prix à la compagnie aérienne. N’oublie pas que tu as besoin d’une carte vénézuélienne pour le payer, il faut demander à quelqu’un de payer pour toi et tu le rembourseras en espèces (avec probablement un pourboire).

  • Les dangers… pas dans la zone de kite

    Je pense que lorsque tu voyages dans un pays étranger, tu dois faire attention, et le Venezuela n’est certainement pas une exception. Mais où peux tu être à 100% en sécurité ? A Paris où il y a eu trois attaques terroristes l’an dernier?! Peut-être à Rome où la seule nouvelle que tu as eu à la télévision est celle de filles violées ou des accidents de drogues et d’alcools?! Je pense que tu ne peux l’être nulle part. Partout où nous allons, nous devons êtres prudents.

    Maintenant… au Venezuela, c’est vraiment dangereux de se rendre sur le continent et surtout à Caracas. Mais quand tu vas dans les îles, surtout Los Roques ou Coche, c’est complètement différent. J’ai été dans les deux endroits et je n’ai jamais ressenti de danger. La seule île qui peut être dangereuse est Isla Margarita et surtout la capitale Porlamar.

  • Pour qui je le recommande ?

    Si tu aimes l’aventure et le kitesurf dans des endroits sauvages et non fréquentés, le Venezuela est fait pour toi.

  • Activités supplémentaires ?

    • Surf dans la partie nord-ouest de Isla margarita. Parle avec les gens du coin pour avoir d’autres informations.
    • Aller faire du snorkeling, surtout à l’archipel de Los Frailes, dans la partie nord-est de Isla margarita.
    • Trekking à Cerro Copey.
  • La vie de nuit

    • Isla Margarita est célèbre pour sa vie nocturne, sa fête et ses clubs. Pendant de nombreuses années, tous les riches faisaient un break de Cracas et sortaient le week-end. Maintenant, c’est un peu moins « fou » mais ça peut être agréable de voir Porlamar la nuit. Je te conseille de prendre un taxi c’est plus fiable !
    • Isla de Coche … tout le monde se couche tôt  😜

Tu n’es toujours pas convaincu de vouloir aller au Venezuela, regardons les 7 astuces pour choisir ta destination de kitesurf !

Simone-kitesurf-venezuela-soldi

Vidéo du Venezuela

MERCI D’AVOIR LU