Tu souhaites organiser un séjour de kitesurf à Zanzibar mais tu n’es pas convaincu que le vent soit au rendez-vous ? Souhaites-tu avoir plus de précision pour y aller au meilleur moment ?

J’ai travaillé à Zanzibar pendant trois mois et j’ai fréquemment entendu cette question parmi mes amis. C’est pourquoi j’ai décidé d’écrire cet article avec toutes les informations nécessaires concernant le kitesurf à Zanzibar.

Zanzibar est une île de Tanzanie facilement accessible par avion. Ces dernières années, le flux de touristes a beaucoup augmenté grâce à ses plages paradisiaques, parfaites pour une semaine de détente ou de kitesurf. En effet, une grande partie de la côte Est est exposée au vent et Zanzibar s’impose comme l’un des meilleurs spots de kite de l’océan Indien.

Ci-dessous, tu trouveras une liste du contenu de l’article afin que tu puisses te concentrer sur ce dont tu as vraiment besoin.

Mais si tu cherches d’autres spots à visiter dans le monde, clique ici, tu verras une sélection des meilleurs pays pour aller faire du kitesurf et un guide détaillé pour chacun d’entre eux.

Tu veux savoir pourquoi tu dois lire mon article et me faire confiance. Lis quelque chose de plus sur moi et pourquoi je l’ai écrit.

INFOS GÉNÉRALES

VENT

Deux vents principaux soufflent à Zanzibar et définissent les deux meilleures périodes :

Le « Kuzi », la mousson qui souffle dans la direction S-SE, parallèle à la côte est de l’île, présente entre juillet et mi-septembre avec une vitesse comprise entre 11 et 22 nœuds.

Le « Kazkazi », qui souffle dans la direction NE, est un vent plus léger, généralement entre 10 et 18 nœuds, présent de façon plus constante entre janvier et février.

TEMPERATURE

Les températures moyennes sont toujours comprises entre 20° et 30° et le soleil est généralement au rendez-vous, sauf en avril et mai, où les nuages peuvent prendre le dessus.

La température de l’eau est comprise entre 25° et 29°.

Pas besoin de combinaison.

TAILLE D’AILE

Dans la période du  » kuzi « , les tailles recommandées sont 9m et 12m, mais si tu as des tailles plus grandes et de la place, ne t’en prive pas.

A l’époque de « Kazkazi », les grandes tailles seront incontournables, au moins une de 12 mètres. Il se peut que ponctuellement tu aies besoin d’une taille plus petite.

PLUIE

Février à avril, c’est la saison sèche.

Juillet à novembre est la saison humide.

Entre décembre et janvier, tu auras de très courtes précipitations durant la journée.

POUR et CONTRE

  • Pas besoin de combinaison

  • Des merveilleux endroits

  • Conditions parfaites pour le freestyle à marée basse

  • Diverses excursions possibles les jours non venteux

  • Un vent pas toujours fiable

  • Visa d’entrée pour le pays

  • Supporter les pétulants Masai

  • Transport public

LE SPOTS QUE J’AI VISITÉS

KIWENGWA

Simone-kitesurf-Zanzibar-Kiwengwa

Livello

  • Débutant

  • Intermédiaire

  • Avancé

Acqua

  • Flat

  • Clapot

Vento

  • On – Side on

Freestyle 60%
Freeride 100%
Vagues 20%
Big Air 15%

Une lagune à découvrir au rythme des marées. À marée basse, le freestyle est un vrai plaisir, tandis qu’à marée haute, il est préférable de pratiquer le freeride, surtout en hydrofoil. Si tu souhaites profiter des vagues, il te faudra attendre que la marée monte et t’approcher du récif. Puisque le vent est souvent léger, perfectionner les manœuvres old school peut s’avérer une bonne alternative au big air.

Le lagon est si grand qu’il y a de la place pour tout le monde, et dans ces conditions, les débutants seront ravis d’apprendre à piloter et à tirer les premiers bords. Pour tous les autres, la progression sera beaucoup plus facile et plus agréable. C’est donc un endroit recommandé pour tout le monde. Le seul point négatif se produit lorsque le vent souffle totalement on shore et la marée est haute car cela devient plus difficile pour les débutants.

La mer est généralement calme, mais à marée haute elle devient agitée et favorise davantage le freeride que le freestyle.  Enfin, bien que le waveriding ne soit pas la discipline principale à Zanzibar, tu peux surfer les vagues près du récif.

Ce spot offre donc une bonne gamme d’alternatives.

Facilités : sur la plage, il y a une école qui offre également un service de restauration, la Jungle Kite School. D’autres restaurants et de grandes stations balnéaires se trouvent à proximité.

Dangers : les plus grands dangers sont représentés par les « dhow », bateaux en bois typiques de la région, et certains poteaux en bois non visibles à marée haute. Renseignes-toi auprès de la population locale avant de t’aventurer en mer. Enfin, près du récif, il y a de nombreux oursins.

Avertissements : l’effet de marée. Toutes les six heures environ, il y aura une marée basse et une marée haute. Les jours les plus proches de la pleine lune ou de la nouvelle lune, en période de marée basse, la lagune se vide complètement. C’est un beau spectacle mais il faut être vigilant car elle se remplira plus vite que ce que l’on croit. L’école de kitesurf pourra te fournir les horaires exacts correspondant à ton séjour.

Un vrai spot pour les passionnés du freestyle et du freeride

AUTRES SPOTS

Paje est le spot le plus connu de l’île, situé au sud-est. À marée basse, c’est un véritable paradis du freestyle. Certes, il y a moins d’oursins et de bateaux, mais en revanche, pendant les mois venteux, le lagon déborde de kite. Parfois, on peut compter plus de 300 ailes dans les airs, et de nombreux débutants occupent la majeure partie de l’espace.

En tout cas, il reste un endroit à découvrir.

Kitesurf-Zanzibar-Paje-drone

Pour découvrir cet endroit, il te faudra passer par Kiwengwa et t’adresser à la « Jungle Kite School » qui se chargera de te faire découvrir un endroit unique. Où se trouve-t-il ? Je ne peux pas te le révéler, sinon ce ne serait plus un secret. Cependant, fais confiance à l’école et tu ne seras pas déçu.

Kitesurf-Zanzibar-Secret-Spot-drone

COMMENT S’Y RENDRE ET TRANSPORTS

Diverses compagnies aériennes desservent Zanzibar. Il existe deux destinations possibles, Dar es Salaam ou Stone Town. La première est la capitale économique de la Tanzanie, probablement moins chère à atteindre, mais il te faudra prendre un autre vol intérieur ou un bateau afin de te rendre sur l’île. La seconde est la capitale de Zanzibar. C’est donc l’option que je recommande.

Tu n’as pas besoin de demander un visa dans ton pays (consulte toujours si la réglementation a changé), mais tu peux le faire directement à l’aéroport d’arrivée pour 50$ ou 50€. Il me semble évident que cela vous coûtera moins cher si je tu payes en dollars.

Une fois arrivé sur l’île, tu peux prendre un taxi ou le Dalla Dalla pour atteindre le village. La deuxième option est plus lente, moins chère et plus aventureuse, mais avec des bagages de kite, je ne pense pas qu’elle soit appropriée.

LOGEMENTS

Pour dormir, on peut soit s’activer pour louer une maison sur place, soit se loger dans l’un des resorts qui se trouvent juste au bord de la plage. Les offres sont souvent très tentantes. Autrement, tu peux chercher directement une structure sur place, surtout à Paje.

Le choix de la nourriture est lié au choix du lieu où l’on dort. Si tu loges dans un resort, la question ne se pose pas. Par contre, si tu as loué une maison, il est possible de cuisiner toi-même ou de sortir au restaurant. Dans ce dernier cas, une bonne option consiste à louer une voiture, à défaut de quoi il faudra s’arranger avec un taxi.

Simone-kitesurf-Zanzibar-alloggio

AUTRES INFOS UTILES

  • Coût de la vie

    La vie à Zanzibar n’est pas toujours bon marché.

    Si tu préfères un séjour tout compris à certaines périodes de l’année, tu trouveras des offres vraiment alléchantes.

    Si tu préfères un séjour plus authentique, tu rencontreras quelques difficultés supplémentaires, mais également quelques aventures à raconter. Il est certain que tu trouveras où manger et dormir à des prix abordables. Par exemple, il suffit de quelques euros pour manger dans la rue, « street food », pour être satisfait.

  • Cartes de crédit et distributeurs automatiques

    Les distributeurs automatiques de billets à Zanzibar posent un réel problème car ils ne sont présents qu’à Stone Town, la capitale. Étant donné que les cartes de crédit ne sont souvent pas acceptées et que la ville n’est pas toute proche, et que tu risques de perdre une bonne partie de la journée pour t’y rendre, je te recommande de faire le plein d’argent liquide au préalable pour la durée de ton séjour.

  • Vaccins et prophylaxie

    Pour accéder à l’île, il est conseillé d’avoir été vacciné contre la fièvre jaune. En général, elle n’est obligatoire que si tu viens de régions où la fièvre jaune est endémique.

    Je ne recommande pas la prophylaxie anti-paludisme. C’est une véritable torture pour ton corps, et il y a le risque d’avoir des effets secondaires qui pourraient gâcher tes vacances. La seule véritable astuce pour lutter contre les moustiques est de prévoir toujours un peu de spray et de porter des vêtements longs, surtout pendant les heures sombres.

  • Visa d’entrée et taxe de sortie

    Tu peux demander un visa à l’ambassade de ton pays ou directement à l’aéroport de Stone Town. La deuxième option est pratique pour économiser de l’argent et du temps. Le coût est de 50 dollars. Il est préférable d’apporter les dollars car si tu payes avec 50€, la différence sera considérée comme un pourboire.

    Une taxe est également exigée à la sortie du pays, à moins qu’elle ne soit déjà incluse dans le billet d’avion. Renseigne-toi auprès de ta compagnie aérienne.

  • La vie de nuit

    Si tu loges à Kiwengwa et que tu aimes faire la fête, Waikiki est l’un des rares endroits où tu peux aller tous les vendredis. La structure est située en face de la plage. Le village de Paje est à ce jour le plus cosmopolite et le plus amusant pour faire la fête ou sortir le soir.

    Sinon, si la période de tes vacances tombe au bon moment, tu peux aller à la fête de la pleine lune, qui a lieu un samedi par mois.

  • Activités supplémentaires

    • Snorkeling. Un site à voir est sans aucun doute l’île de Mnemba.
    • Plongée.
    • Nager avec les dauphins sauvages à Kizimkazi.
    • Naviguer sur le « Dhow », les bateaux de Zanzibar.
    • S’aventurer dans les îles moins connues de Pemba et de Mafia
    • Aller à la pêche à l’aube.
    • Faire du surf ou SUP à marée haute près du récif.
  • Recommandé pour ?

    Zanzibar est une destination pour tous, quel que soit le niveau.

Tu n’es toujours pas convaincu de vouloir aller au Venezuela, regardons les 7 conseils pour choisir ta destination de kitesurf !

Galerie photos

Simone-kitesurf-Zanzibar-kiwengwa-board-off

MERCI D’AVOIR LU